La mort d’un père de Karl Ove Knausgaard. Mon combat livre I

 

Enorme coup de coeur, avis qui ne sera sûrement pas partagé par tout le monde.

La lecture de ce livre est rigoureuse et demande un effort au lecteur et c’est ce qui m’a plu. Pas de rebondissement, pas de suspense, aucun artifice,  on entre dans une vie tout simplement, et voilà le tour de force de l’auteur, que le récit de cette vie banale soit aussi passionnant.

Dans un style minutieux, l’auteur nous plonge dans une partie de sa jeunesse avec détails, sincérité, authenticité, impudeur et hyperréalisme comme dans un gros plan.  Et dans ce récit, vous retrouverez une part de votre propre vie, et c’est là, le deuxième tour de force de ce livre.

Folio. 539 pages